Le 14 octobre 1968, le sprinter Jim Hines avait consacré 9 secondes 95 à boucler ses 100 mètres. Il avait ainsi fait entrer dans la légende, la finale des Jeux Olympiques de Mexico. En 2010, Christophe Lemaitre est devenu le premier sprinter européen à battre ce record. Il est parvenu à passer sous la barre des 10 secondes sur 100 mètres avec 9 secondes 98.

Un mythe brisé en 2010

En 2010, le sprinter Christophe Lemaitre a réussi à briser l’un des mythes les plus tenaces de l’histoire du sport. Tout le monde se demandait si un homme européen allait franchir la barre des dix secondes sur 100 m. Ce record était détenu par des afros-américain. L’homme originaire d’Aix-en-Provence a brisé ce mythe en remportant la course de 100 mètres en 9 secondes 98.

Christophe Lemaitre est devenu le 9 juillet 2010 à Valence le premier sprinter européen de l’histoire à courir les 100 m en moins de dix secondes. Il a battu ce record lors de la finale des Championnats de France. À cette époque, on le surnomme l’éclair blanc. Il a été comparé à Usain Bolt ainsi qu’à Carl Lewis.

Depuis Jim Hines en 1968, 72 athlètes au total ont franchi la barrière des 10 secondes dans les 100 m. Aucun de ces athlètes n’était européen. En effet, depuis 1980, aucun Européen ne s’est qualifié pour la finale olympique des 100 m. Il s’agit donc d’un véritable exploit réalisé par l’athlète de l’Ain. On peut dire qu’il a quelque chose de spécial. Avant Lemaitre, les athlètes qui ont réussi à passer sous les 10 secondes aux 100 mètres étaient tous originaires d’Afrique de l’Ouest, à l’exception d’un Zimbabwéen et d’un Australien. Des enquêtes ont montré que de nombreuses caractéristiques de ces populations favorisent leurs capacités de sprinteur.

A lire aussi  Ces sportifs de haut niveau très connus qui brillent également sur les terrains de golf

Ces caractéristiques sont entre autres : la plus faible quantité de graisse sous-cutanée, la plus grande masse musculaire. À cela s’ajoute, la petite taille de la cage thoracique, le niveau plus élevé de testostérone plasmatique et le réflexe rotulien plus rapide.

Christophe Lemaitre, un athlète spécial

Des spécialistes ont analysé ses performances. Selon eux, la qualité de ses muscles fessiers et ischio-jambiers a joué un rôle important dans la réalisation de cette performance. Sa démarche est assez semblable à celle d’Usain Bolt. Il mesure plus de 1,90 m, ce qui n’est pas le cas de la plupart des sprinters locaux. Sa physionomie est proche des canons du sprint. Concrètement, Lemaitre a des chevilles fines, un torse court et de longues jambes.

La longueur de ses membres lui confère un centre de gravité plus élevé. Cela réduit le poids du torse pendant la course et lui permet d’avoir une foulée plus longue. Il est donc capable de faire 41 pas sur 100 mètres dans son temps record. Le sprinter français est encore loin du record du Jamaïcain Usain Bolt (secondes 58).

Les performances de Christophe Lemaitre

Lemaitre avait battu le record français de Ronald Pognon (9.99) le 5 juillet 2005 à Lausanne, en Suisse. Il a commencé l’athlétisme en 2005 à Aix les Bains. Très tôt, son physique de 1,90 m lui permet de réaliser des exploits.

En 2008, il devient champion du monde junior des 200 m. En juillet 2009, il devient champion d’Europe junior des 100 m avec 10.04. Lors des Championnats d’Europe, il devient le premier sprinter à remporter les titres des 100 m , des 200 m et du relais 4x 100 mètres. Depuis 2014, il est le sprinter le plus titré de l’histoire des Championnats d’Europe. Il a 8 médailles à son actif soit 4 en or, 2 en argent et 2 en bronze. En 2016, il s’est classé derrière Usain Bolt et André de Grasse et a remporté la médaille de bronze des 200 m aux Jeux olympiques de Rio.

A lire aussi  Pour quels sports boire une boisson énergisante peut être utile ?

En 2010, le jeune savoyard de 20 ans est devenu le 72e athlète à franchir la barre des 10 secondes depuis l’introduction du chronométrage électrique. Il est né en juin 1990 à Annecy.