Si les conditions de sécurité en F1 se sont considérablement améliorées et hormis le décès malheureux de Jules Bianchi, aucun décès n’a été enregistré depuis plusieurs années, le danger de la F1 est indéniable et nous ne pourrons jamais empêcher les accidents qui continueront de sévir dans le championnat du monde. En effet, peu après le premier virage du premier tour de la course, le pilote français a perdu le contrôle de son véhicule et s’est écrasé contre une barrière de sécurité. Un miracle qui peut s’expliquer par la présence du célèbre Halo mais il nous rappelle que malgré moins de risques, la F1 reste une discipline dangereuse et que les pilotes peuvent risquer leurs vies à chaque fois qu’ils prennent leur place dans un cockpit.

Les grands accidents de l’histoire de la F1

  • Grand Prix de Grande-Bretagne en 1973 : En 1973, le Grand Prix de Grande-Bretagne a connu l’un des plus gros accidents de l’histoire de la F1. La McLaren pilotée par le Sud-Africain Jody Scheckter était en faute.
  • Grand Prix de Monaco en 1980 :À Monaco, même une légère erreur peut être fatale. En 1980, le pilote Tyrell Derek Daly en a fait les frais à quelques mètres seulement du départ. Une violente collision avec l’Alfa Romeo de Bruno Giacomelli l’a envoyé voler instantanément et heureusement sans blessures graves, mais deux autres pilotes ont été laissés en piste : son coéquipier Jean-Pierre Jarier et le pilote McLaren Alain Prost.
  • Grand Prix d’Australie en 1996 :La nouvelle saison s’est ouverte sur un nouveau circuit en Australie. Initié par David Coulthard, 13 voitures ont été impliquées et il a fallu 45 minutes pour réparer la piste. La course elle-même était intense avec Schumacher heurtant Coulthard, finissant sur trois roues avant de se retirer et permettant à Damon Hill de décrocher sa dernière victoire.
A lire aussi  Ces légendes du skateboard ont révolutionné la discipline et marqué plusieurs générations à jamais

D’autres accidents mémorables

  • Grand Prix d’Allemagne en 2001 :Au départ de son grand prix national, Michael Schumacher rencontrait des problèmes de boîte de vitesses à peine quelques mètres après le départ.
  • Grand Prix d’Australie en 2002 :Lors du Grand Prix d’Australie 2002, Michael Schumacher dominait une fois de plus le débat. Cependant, c’est son frère Ralf qui s’est distingué à Melbourne après une collision avec Rubens Barrichello ayant donné lieu à l’élimination d’une dizaine de voitures.

Portons également une pensée aux quelques pilotes qui ont perdu la vie lors de ces compétitions. Parmi ces noms, nous pouvons notamment retenir Onofre Marimón, Gilles Villeneuve et Ayrton Senna.

Onofre Marimón, première victime mortelle en GP (1954)

L’Argentin Onofre Marimón a eu une carrière incroyable. Il a participé à onze Grands Prix de Formule 1 entre 1951 et 1954. Il a réalisé le tour le plus rapide dans une course, marqué huit points et terminé 11ème au championnat du monde 1953.

Le tragique décès de Gilles Villeneuve (1982)

Gilles Villeneuve est décédé dans un grave accident de course en 1982. Le pilote canadien avait six victoires en Grand Prix à son actif lorsqu’il a participé au Grand Prix de Belgique qui s’est révélé fatal pour lui. Le circuit de l’île Notre-Dame à Montréal, qu’il a inauguré avec une victoire en 1978 et où se déroule chaque année depuis lors le Grand Prix du Canada, porte son nom.

La disparition brutale d’Ayrton Senna (1994)

Ayrton Senna détient toujours le record du nombre de victoires consécutives sur un seul Grand Prix, avec cinq victoires au Grand Prix de Monaco de 1989 à 1993. Sa carrière a été brutalement interrompue après un accident causé par une collision entre sa voiture et un véhicule de récupération pendant une pluie torrentielle sur le circuit de Suzuka lors du Grand Prix du Japon, le 5 octobre 2014.

A lire aussi  L'histoire folle et tragique de l'interdiction du saut périlleux lors des compétition de patinage artistique

La F1 reste donc une discipline intense et dangereuse malgré les améliorations en matière de sécurité. Ces accidents marquants nous rappellent que les pilotes sont toujours exposés au danger lorsqu’ils s’installent dans leur cockpit. N’oublions pas non plus d’avoir une pensée pour ceux qui ont perdu la vie en compétition et gardons à l’esprit l’importance de la sécurité sur les circuits.